CS WITTRING : site officiel du club de foot de WITTRING - footeo

Championnat
5
4
26 mars 2016 16:00
Achen Etting Schm 2
  • Ensoleillé
  • Mouillé
  • Faible
2 min
But encaissé
Passe inopportune en retrait
15 min
But encaissé
Tergiversation défensive
31 min
But encaissé
Mésentente dans nos 16 mètres
35 min
38 min
Carton jaune
tacle appuyé
40 min
Remplacement
44 min
But encaissé
Appel croisé, frappe du gauche
45 min
47 min
But marqué
Lob plein de malice
56 min
But marqué
Coup franc 30 mètres en pleine lucarne
64 min
But marqué
Frappe du gauche croisée
Passe décisive
Déviation de la tête
67 min
But marqué
Tête aux 12 mètres suite à sortie hasardeuse du goal
70 min
But marqué
Frappe croisée du gauche
Passe décisive
Décalage aux 16 mètres
82 min
Carton blanc (exclusion temporaire)
mauvaise réaction suite à provocation du 10 adverse
Pelouse naturelle
16:00 - 26 mars 2016
Arbitre Central
YUKSEL ALI
NC
60 spectateurs

2 actes bien distincts, pour un match qui restera dans les mémoires.

Le contexte de ce match en retard joué sous un beau soleil en ce weekend pascal était le suivant: le CS Wittring se devait de ne pas laisser des points en route pour maintenir un semblant de suspense pour la première place, alors que l'AES B avait déjà dans sa tête son 16ème de finale de coupe des équipes réserves à jouer lundi. Evidemment, beaucoup d'absents de chaque côtés (6 coté CSW, et au moins 3 coté AES B) pour une rencontre jouée un samedi.

Le match: Acte 1: le CSW K.O debout

Entame de match catastrophique des locaux qui offrent 3 occasions franches à l'AES B dans les 10 premières minutes. Ils en profitèrent dès les premiers instants en ouvrant la marque (0-1) sur une passe malencontreuse en retrait, mais manquèrent le K.O a 2 reprises dans la foulée. 

Les débats se rééquilibrèrent un peu, et les rouges se créèrent quelques situations, dont 2 très chaudes. Cependant, la fragilité défensive, assez inexplicable, était bien réelle et sur deux actions défensives pour le moins hasardeuses, l'AES breaka par deux fois au quart d'heure (0-2) et à la demi heure de jeu (0-3). 

Groggy, les locaux maintenait toute fois un semblant de révolte mais rien ne voulait leur sourire, se voyant notamment refusé un but de Victor Muller pour une faute inexistante sur Alain Brocker. Pis, juste avant la mi-temps, les verts aggravèrent la marque sur une belle action en contre (0-4). Et, afin de boire le calice jusqu'à la lie, les rouges manquèrent un pénalty juste avant la mi-temps.

mi-temps: 0-4

Acte 2: un scénario digne d'Hitchcok, sous les yeux du curé du village, signe le plus beau retour de l'histoire du CSW

Comment encore y croire, et comment encore se donner les moyens de réaliser l'exploit ? Les changements tactiques (plus de poids devant avec le passage de Muller Victor en attaque) et la hargne positive (Les incessants encouragements d'Albert et sa combativité ont donné à tout l'monde l'envie d'y croire) peuvent en partie l'expliquer. Mais aussi le fait que la réussite ait tournée, comme quoi la réussite se provoque.

Dès l'entame de ce second acte, Vincent Schulz, comme pour se faire pardonner son pénalty bien arrêté par un gardien (joueur) très inspiré ce jour, offre le début de la révolte par un lob bien senti (1-4). Le CSW pousse sans toute fois se montrer bien dangereux dans les 10 minutes suivantes. Jusqu'à ce coup franc de martien, tiré par Victor Muller, qui allait se loger dans la lucarne du gardien (2-4). L'AES se montra une nouvelle fois menaçante mais trouvait les gants de Kevin Thiry au premier poteau. La folie allait commencer à cet instant: Mischo, également repositionné aux avants postes à la mi-temps, emmenait bien son ballon et croisait sa frappe (3-4). Dans la foulée, un long coup franc fut mal boxé par le gardien adverse (sa seule erreur dans ce match), et, avec la rage et l'envie qui lui sont propre, Victor Muller en capitaine exemplaire s'éleva et égalisa d'une tête à l'arrachée (4-4). Pour que l'histoire soit encore plus belle, Joffrey Peifer, recrue hivernale et malheureux sur le premier but, donna l'avantage au CSW d'une belle course dans les 16 mètres avec une frappe croisée proche de la lucarne (5-4). Et il restait encore 20 minutes à jouer !

Si le score ne bougeait plus dans ces derniers longues minutes, l'AES était proche d'égaliser mais le poteau droit de Kevin Thiry en décida autrement. De même, les wittringeois, pour que le suspense soit entier sans doute, n'arrivèrent pas à breaker sur leurs quelques occasions en contre. 

Fin du match: 5-4

Rien n'est impossible. Que ce soit sur ou en dehors du terrain, on a assisté à un événement qui restera gravé. 

HOMME DU MATCH

  • 23 Matchs joués
  • 3 Buts
  • 23 Titulaire
  • 2 Passes décisives
  • 0 Remplaçant
  • 1 Cartons jaunes
  • 2065 Min. jouées
  • 0 Cartons Rouge

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

P G G P P P

Répartition des buts

88 buts marqués
58 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 SARREGUEMINES 43 16 14 1 1 0 73 10 0 63
2 C.S. WITTRING 36 16 12 0 4 0 49 20 0 29
3 WELFERDING 34 16 11 1 4 0 57 19 0 38
4 GROS REDERCHING ES 27 16 8 3 5 0 38 32 0 6
5 A. E. S. 08 27 16 8 3 5 0 39 21 0 18
6 A.S. BLIESBRUCK 15 15 5 1 9 1 40 49 0 -9
7 NEUNKIRCH 12 16 4 0 12 0 23 38 0 -15
8 SIERSTHAL E. P.R. 12 16 4 0 12 0 15 65 0 -50
9 ROHRBACH-BINING FC 4 16 1 1 14 0 8 88 0 -80
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur central
Défenseur droit
Défenseur
Défenseur central
milieux
Milieu défensif
Milieu centre
Milieu défensif
Milieu offensif gauche
Milieu gauche
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Entraineur
K T
V M
Jordan Ehresmann
J E
M S
Michael Bordonne
M B
Vincent Schulz
V S
Anthony Herbeth
A H
J P
D C
J T
J F

REMPLAçANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

Aucun événement