CS WITTRING : site officiel du club de foot de WITTRING - footeo

La préparation du match commence ce soir

19 avril 2016 - 09:54

La préparation de la rencontre contre le SFC C débute ce soir. Il s'agit donc de transformer les paroles (ou les écrits) en acte. C'est donc la dernière fois que sera évoqué de manière "lyrique" cette rencontre.

 

Nous y voilà. Ce fameux dimanche 1er mai. La case est cochée sur le calendrier depuis le soir du 8 novembre, et la défaite wittringeoise au stade des faïenceries 1-0. Ce jour-là, devant une affluence rare à ce niveau (environ 200 spectateurs s’étaient massés autour du stade, le match étant décalé à 17h), les troupes de Patrick Schulz avaient réalisé un non-match, plus obnubilées et interloquées par l’arbitrage que par leur propre jeu et objectif.

Et pourtant, la défaite n’avait pas été loin d’être évitée, profitant de la maladresse des troupes de Firmery en première mi-temps et d’un rééquilibrage de la partie dans le second acte. Cette unique défaite, qui a permis au Sarreguemines FC de rester dans le coup, transformant ce rendez-vous où la cueillette du muguet sera secondaire en vraie finale de championnat.

 

Faut dire que le promu mais néanmoins favori de ce groupe (Davy, coach principal de l’équipe, m’en voudra à peine d’étiqueter son équipe ainsi), avait commencé son championnat de manière timide, perdant 5 points très rapidement, contre l’AES B (1-1) et Gros Rederching B (0-1), rendant la confrontation du match aller en obligation de victoire. Et ce fut chose faite. D’ailleurs, depuis cette unique défaite contre les réservistes de Gros Rederching, le SFC C cumule 9 victoires de rang, avec une différence de but de +49 sur ces 9 rencontres. Assurément galactiques. Mais l’étude de l’ogre Sarregueminois s’arrête là. Inutile de faire des projections sur leur composition, ou d’énumérer leurs statistiques individuelles ronaldesques. La seule certitude est la suivante : le 1er mai, il y a aura 14 wittringeois contre 14 sarregueminois. Ni plus, ni moins.

 

L’expérience acquise par les ouailles de Pat Schulz, notamment dans la défaite du match aller, devra s’additionner avec l’esprit de revanche et l’envie qu’aura David de faire tomber Goliath. Et c’n’est pas en victimes que les rouges affronteront Sarreguemines. C’est en compétiteurs, joueurs, avec l’enthousiasme enivrant d’un bel après-midi de foot. Car chaque joueur, même au plus bas niveau amateur, veut disputer de telles rencontres. Chaque joueur veut faire la fierté de son village et de son club en donnant le maximum pour représenter ses couleurs.

 

Il s’agira de ne pas avoir à se chercher d’excuse si jamais le score était défavorable. L’objectif sera de sortir du terrain en étant sûr d’avoir tout donné. Car le Sarreguemines FC mérite que le CSW donne tout ce qu’il a dans les tripes pour lui rendre la tâche difficile. Et le weekend pascal l’a démontré :

Ce CSW a de la ressource.

Ce CSW a renversé en 25 minutes un score où il était mené 0-4.

Ce CSW a à nouveau rétabli pareille situation critique à Welferding (0-2 contre le vent).

Et surtout, ce CSW possède les armes pour renverser le Sarreguemines FC C et récupérer sa place de leader abandonnée ce dimanche, suite à l’arrêté municipal Bliespontain sur lequel on ne reviendra plus.

 

Evidemment, il s’agira, pour les deux équipes d’ailleurs, de ne pas se jouer le match à l’avance. Rappelons que 12 jours doivent encore s’écouler. Le CSW prépare déjà cette échéance, car les rouges n’ont pas de match avant ce 1er mai. Et n’ayant pas joué dimanche dernier, et disputant qu’un match « léger » contre Rohrbach y a 10 jours, il s’agira aux hommes de Schulz de trouver le rythme dès les premiers instants. Car en parallèle, le SFC C a disputé deux derby (Welferding 2-0 et Neunkirch B 5-0) et a encore un match à jouer ce dimanche en Coupe CASC contre Kalhausen. La fraicheur wittringeoise se heurtera donc au rythme sarregueminois. Les wittringeois devraient récupérer la totalité de leur effectif, mais manqueront donc de ce fameux rythme, quand les Sarregueminois seront de suite dans le vif du sujet, mais avec un effectif plus éreinté.

 

Voilà, le compte à rebours est enclenché. Nous sommes mardi matin, la préparation du match commence ce soir, et c’est donc la dernière fois que nous évoquons ce match. Car je le redis : il s’agit de ne surtout pas le jouer à l’avance. Il y a eu un avant 1er mai, et il y aura surtout un après, car il restera 4 gros matchs à disputer après la rencontre de Sarreguemines, et les paramètres pour s’assurer la montée sont connus de tous. La rencontre du 1er mai est une finale de nature non décisive. Importante, belle à jouer, mais pas décisive. 

Commentaires

Aucun événement